site

 

CAPSULE GUYLZEN - Numéro 1


 
Respire l'harmonie à 2

Respire un grand souffle d'harmonie, la joie et le bien être.
Expire longuement la discorde, les déceptions, les peines. 

Comme c'est bon de se sentir en paix avec soi-même !

Respire la chaleur du soleil, la senteur d'une fleur,
Expire les tourments, les blessures de l'âme. 

Comme ils sont réconfortants les doux rayons de mon cœur !

Respire la bonté, la douceur, la tendresse, la chaleur humaine.
Expire les chicanes, les différents, les pleurs, les insomnies.

Comme il est bon de danser dans les bras de l'harmonie !

En effet, les plus belles poésies sont inspirées de nos souffrances.
Nous grandissons davantage dans notre vie, malheureusement, lorsque notre
vie, notre cœur sont éprouvés, tourmentés.

L'important est qu'un coup la tempête traversée, de regarder le chemin
parcouru, en compagnie de force, de personnes dont nous ignorions
les vertus en nous.  

Ainsi, si nous blâmons la vie, lorsque qu'elle nous accable,
nous devons aussi la remercier lorsqu'elle nous livre ses forces
à travers ses leçons non souhaitables, mais heureusement bénéfiques.

Je respire profondément la vie qui coule dans mes veines.
J'expire mes peurs, mes anxiétés injustifiées et j'essaie de faire
confiance en la vie.

Je respire profondément la confiance au destin.
J'envoie des fréquences positives à l'univers.

Je sourie aux inconnues, à mes proches et à la vie.

Guylaine Hervieux

 

CAPSULE GUYLZEN - Numéro 2


Je respire la persévérence

La persévérance est une belle force de caractère.
Nous affrontons tous des situations
où nous sommes confrontés, soit à l’échec, soit à une déception.

Reculer, analyser, observer, s’informer
sont de beaux outils nous permettant d’avancer
avec plus de connaissance, de force et sagesse.

IL Y A UN SAGE EN CHACUN DE NOUS.
Il nous enseigne la différence entre l’acharnement et la PERSÉVÉRANCE,
la volonté de réussir un projet et le LÂCHER PRISE.

LA PERSÉVÉRANCE est :
surtout le fait de déployer tous les efforts nécessaires
afin d’atteindre nos buts, nous réaliser,
passer au travers une épreuve difficile, rester en vie.

LE LÂCHER PRISE est :
surtout une façon de penser, d’agir face à une situation
qui nous détruit et où tous les efforts ont été déployés en vain.
Sans perdre espoir, le fait de prendre un recul, de penser à autre chose
peut nous faire découvrir une idée que nous n’avions pas envisagée.

Une nouvelle avenue nous inspire, LA PERSÉVÉRANCE revient.
Maintenant nous avons la motivation afin de ne pas abdiquer.
Tant que nous avons un espoir raisonnable,
nous devons continuer notre route, malgré les lourdes épreuves.
Sauf si notre sage intérieure nous fait ressentir des tensions.

Alors là encore, il nous est permis d’arrêter, d’observer….
Une autre force de caractère aidante est L’ACCEPTATION.

ACCEPTER ne signifie pas ÊTRE D’ACCORD avec la situation.
Ainsi, je vais reconnaître que la condition actuelle est désagréable
et non souhaitée et retrouver la détermination
de prendre la meilleure décision éclairée.

Ce n’est pas facile, oh non ! et on NE PEUT CHANGER LE PASSÉ.
Il faut accepter que ce soit arrivé et en ressortir plus fort.

JE RESPIRE la PERSÉVÉRANCE
et toutes les FORCES qu’elle me permet d’acquérir.
J’EXPIRE le DOUTE, la PEUR, les SOUVENIRS douloureux
qui me PARALYSENT, me retiennent dans le passé.

Je REMERCIE la VIE
qui me permet de découvrir mes nombreuses forces intérieures.

J’ACCEPTE que JE NE PUISSE PAS tout CONTRÔLER de mon environnement.
Par contre, si j’ai l’INTUITION, la CONVICTION
que JE PEUX INTERAGIR sur mon environnement,
en ayant une attitude de gagnant,
alors oui, VIVE LA PERSÉVÉRANCE.

Guylaine Hervieux

 

CAPSULE GUYLZEN - Numéro 3


Poème du rangement en moi

Ce soir j’ouvre la porte du placard
En ressort tout ce qui j’y ai rangé
Des souvenirs que j’avais oubliés
Tout camoufler bien et mis à l’écart.

Ce soir, j’ose enfin tenter de découvrir
Qui suis-je, moi, un être unique et bon
Un héritier de bien des horizons
Des superpositions arrivent à me définir.

Ce soir, avec mon complice qu’est le silence
J’apprécie ce moment de solitude
Où je m’éloigne de toutes mes habitudes
À la découverte de moi ; je m’élance.

Ce soir, je fais du rangement en moi
Je revois avec le cœur d’un adulte
Ce qu’enfant j’ai vécu avec insulte.
Je reclasse, je fais du rangement en moi.

Guylaine Hervieux

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

Tous droits réservés pour tous pays - Copyright © guylzen.com

Site Web créé par Michel Saint-Jean

Site indépendant de tout mouvement religieux, ou secte etc...
mais solidaires de l'Humanité que nous considérons Une.