.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Cliquez ici pour retourner à l'accueil de guylzen.com

jeudi 30 novembre 2017

La présence empathique lors de maladie et en fin de vie

Je désire vous partager mon expérience envers mes parents. Je vais vous partager des faits, mes émotions, mon inspiration, mes buts mes attentes, la réalité, mes attentes et les résultats.

Historique

Je suis la plus jeune de trois enfants, j’habite à 65 km de mes parents et je dois sans cesse tenir en compte la circulation ainsi que les problèmes de stationnement. J’avais un emploi à 37 heures par semaine, et au début j’avais un enfant qui étudiait au secondaire. Chaque fois que ma vie était en équilibre, que je sentais que j’étais en harmonie avec mon environnement, que mes énergies étaient à leurs meilleurs, que ma carrière d’auteure et de coach de vie semblaient s’envoler, que j’étais productive à mon travail, un événement familial survenait. Souvent même, lorsque l’épreuve frappait mon père, ma mère aussi souffrait, ce qui en résultait que les deux se retrouvaient dans deux hôpitaux différents, loin de ma maison, mon emploi principal.

Mes choix

Comme je suis une personne émotive, curieuse et anxieuse de nature, j’essayais d’investir tout mon temps, mes congés et vacances auprès d’eux.

J’étais rassurée de constater de mes yeux, le dévouement du personnel médical, ainsi que le rétablissement de mes parents. Par ailleurs, lorsque je retournais chez moi, à mon travail, des urgences ou préoccupations médicales de grandes importances s’emparaient de mon esprit, et, de mon point de vu, je n’avais d’autre choix de tout mettre en veilleuse, même mon emploi, afin d’aller en ville afin d’être utile tant à mes parents, qu’au personnel médicale, sans cesse débordé.

Lorsqu’un parent souffre de grosse pneumonie et que l’autre a eu un problème cardiaque, ou que l’un se fait opéré à cœur ouvert, pendant que l’autre doit se faire opéré pour remplacer l’aorte abdominale ( anévrisme ou quelque chose comme ça), je me sentais incapable de continuer ma vie, avec les inquiétudes qui m’accompagnaient à tout moment, d’autant plus que dépendamment de la circulation routière, le temps pour me rendre à l’hôpital pouvait varier de 45 minutes, à 2h30.

La partie artiste en moi, ainsi que l’insécure monoparentale s’en allaient dans un « espace-temps », pendant que l’aidante naturelle, la fille dévouée venait de naître. Je ne savais pas qu’elle existait en moi. Mon esprit était à la recherche de solutions, ma petite voix lui a insufflée la réponse et mon cœur a acquiescé.

Le choix que j’ai fait était d’arriver tôt le matin, afin de maximiser les chances d’être présente lorsque le médecin passerait, ainsi que d’augmenter les probabilités de trouver un stationnement à plus ou moins 10 minutes de marche de l’hôpital. Je m’amenais des collations et parfois des salades, afin d’accroitre le temps que je passais avec mes parents, selon leurs états, en accord avec le personnel médical. Je quittais presque toujours en soirée, car ils avaient très peu de visite et ma mère appréciait, autant pour elle que pour mon père, car elle était trop faible pour visiter mon père, si elle n’était pas à l’hôpital. Ici, je veux insister sur le mot choix. J’ai pris des décisions éclairées, selon ce qui me semblait juste et approprié et je ne le regrette pas, même si j’ai eu des répercussions sur mes énergies, ma digestion, mon sommeil, mes activités en générale et mon travail ! Ma petite voix et mon cœur m’ont guidés et j’ai décidé de les écoutés.

Je ne regrette rien

Papa : parler, présence, papiers notaires, amener à la messe, tours d’autos, promenade chaise roulante aux Jésuites, vêtements, rasoir, etc

Maman : présence, alimentation et préparer des repas selon ses recettes personnelles, gâteries, médecin, toilette, prendre son stress, accompagner examens médicaux et résultats, etc. Essayer de lui changer les idées, alléger ses journées, ses préoccupations, raviver souvenirs positifs du passé qui étaient significatifs pour elle, repas et nourriture… , sa recette à elle…commission, vêtements, un peu ménage. Pour ma mère, de savoir qu’elle pouvait compter sur moi, si elle en avait besoin était rassurant.

Nous avons tous eu des parents qui nous ont élevés et guidés de leur mieux, souvent ils nous ont rendus des services, soutenus, nous ont dépannés avec nos enfants, alors, je trouvais normal de leur rentre la pareille. Lorsqu’ils sont malades ou en fin de vie, ce n’est pas le moment de leur faire des reproches, selon moi. Je crois qu’il faut laisser parler son cœur, tenter d’apaiser leur âme, les aider à maximiser leurs énergies pour soit guérir, ou si le destin en a décidé autrement, avoir une présence, une aide, un soutien.

J’éprouve encore énormément de peine et de tourments en écrivant ces mots, mais je voulais le faire, espérant mettre un peu de baume sur ce que vous vivez, avez déjà vécue ou vivrez possiblement un jour.

Quatre mois plus tard, j’y pense encore à tous les jours. Une nouvelle vie se trace pour moi, qui se remets lentement de l’épuisement. Je dois apprendre, ou réapprendre à vivre pour moi, selon mes besoins, mes valeurs et mes objectifs. J’ai plusieurs dérèglement au niveau de la santé et je choisis de me reposer afin d’aider mon corps à regagner des énergies, du sommeil, de l’entrain.

Ma vie sera différente sans eux, surtout ma mère. C’est ma nouvelle réalité. Je pense encore à elle régulièrement. Je sais que j’ai fait tout ce qu’il était possible pour elle. Elle me manque énormément, mais j’ai eu la chance et le privilège de passer du temps de qualité avec mes parents et j’en suis reconnaissante. Il est certain que j'aurais préférée qu’elle soit encore vivante et en santé plus longtemps et malheureusement, il a été autrement et je vis pleins d’émotions à ce sujet. La réalité est là et la vie continue malgré ma peine et mes déceptions.

Mon âme est en paix avec mon cœur. J’ai fait les bons choix et je ne regrette pas toutes mes actions positives et significatives pour mes parents.

Par chance, mon cœur et mon esprit sont remplis des meilleurs souvenirs et j’ai des photos de plusieurs moments significatifs. J’ai besoin de me souvenir d’eux souriants et de me remémorer que de bons moments passés en leur présence.

Je vous souhaite de trouver quelques moments significatifs et d’amplifier les vibrations qui s’installent en vous. Peu importe votre histoire, votre parcours, ce sont vos pensées d’amour, de joie et d’harmonie qui vont vous permettre d’avancer sur le long chemin de la vie.

Sincèrement

Guylzen

mardi 27 janvier 2015

Mon entrevue télévisée à la télévision Cogéco Laurentides

Bonjour

Je vous invite à aller voir mon entrevue pour la promotion de mon livre CHOISIR DE GUÉRIR SA VIE, Comment devenir maître de son cheminement.
http://www.tvcogeco.com/laurentides/gallerie/emissions-2014/6682-repliques-dauteurs/87717-repliques-auteurs16

Tous mes livres sont en ventes dans les librairies. N'hésitez pas à les demander s'il ne sont pas sur les tablettes!

dimanche 18 janvier 2015

Mes prévisions pour l'année 2015

L’année 2015 débute pour bon nombre d’entre nous par une grippe, un rhume ou autre.

Chaque année, je prends des résolutions à propos de ma santé, de mes réalisations personnelles de mes projets et de mes objectifs. Cette année, j’ai décidé d’épargner mon temps et mes énergies consacrées à l'édition et de participer à un magnifique collectif d’auteurs pour redonner espoir aux gens atteints de fibromyalgie, tout comme moi. Ce projet est rendu possible grâce à la psychologue de renom, Paule Mongeau. Le livre, Fibromyalgie, quand tu nous tiens comporte deux volets. Le premier, un guide de traitement pour une approche globale, et le deuxième, un cahier pratique.

Je vous invite à vous procurer ces deux magnifiques livres, dont le deuxième volet qui sera disponible dans quelques mois. Plusieurs auteurs seront aux différents salons du livre. Mes autres livres sont encore disponibles dans les différentes librairies.
Bien sûr, mes vœux s’orientent vers des objectifs de santé, de réalisation de soi, de beaux moments avec ma familles, avec mes amis.Je veux aussi diminuer ma consommation de sucre et de farine raffiné. J'ai une douleur au pied qui me limite depuis le mois d'août. Un autre message de mon corps qui me demande de ralentir et d'équilibrer mes activités. Écrire des livres, en faire l'édition, la promotion, la comptabilité etc., est beaucoup pour une seule personne, d'autant plus que j'ai un autre emploi. Mon corps a envie de nouveauté, de loisirs, de voir du pays et j'ai bien l'intention de profiter encore plus de la vie, en tenant compte de ma réalité.

Tu peux ajuster tes objectifs autant de fois qu'il te sera nécessaire afin de te sentir épanouie. Alors bonne et heureuse année à toi!

		

vendredi 21 novembre 2014

Salon du livre 2014

Lancement du livre collectif Fibromyalgie, quand tu nous tiens.

Lire la suite

lundi 4 août 2014

ÉVOLUTION DE L'ÊTRE

L’être humain est en constante évolution. Il change selon : ses besoins, ses stimulations, son environnement, ses croyances, sa compréhension des événements, ses expériences et ses émotions et intuitions.

Famille, écoles, fréquentations :bébé puis enfant, nous avançons à notre rythme, selon les stimulations auxquelles nous sommes confrontés.

Puis se rajoutent notre intérêt envers des thèmes ou des personnes significatives pour nous. Sans oublier les croyances et les valeurs auxquelles nous adhérons. Nous avons tous vu des enfants/ado et adultes qui voulaient ressembler à...

Avoir des buts, des objectifs et de l'ambition fait partie de la vie et nous garde actif.

L'important à se rappeler est que tout ce qui vit, dont l'être humain est en évolution constante. Nous changeons de croyances, de visions, d'amis, d'écoles, de coiffure, de décoration, de goûts, etc.

ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR

Tout changement est initié de l'intérieur. Je vous suggère d'être attentif aux signaux que votre corps nous envoie.

Au fait, savez vous si vous êtes visuel, kinesthésique ou auditif?

Visuel : retient ou est motivé surtout ce qu il voit.

Kinesthésique : retient ou est motivé surtout ce qu il ressent.

Auditif : retient ou est motivé surtout ce qu il entend.

Nous pouvons aussi être stimulé par des odeurs, des goûts (Gustatif).

Je vous propose une petite relaxation vous permettant d'entrer en introspection. C'est lorsque nous arrêtons le petit hamster que nous entendons les messages que notre corps nous envoie. Il nous parle par : les rêves, les ressentis, les émotions, les maux physiques, les tourments, les mal-êtres, les intuitions...

Je vais employer le...tu....afin de mieux personnaliser l'expérience.

COURTE RELAXATION SUR LA DÉCOUVERTE DE L'ÊTRE

Je t' invite à prendre une position confortable, à faire le vide dans ton esprit en te concentrant sur ta respiration. Il y a du bruit autour de toi. Tu en fais abstraction. Des idées virevoltent dans ton esprit, tu ne m'y attardes pas. Tu peux fermer les yeux, ce qui aide la relaxation.

J'inspire lentement et profondément et j'expire lentement tout mon air.

Je descends en profondeur en moi, comme dans l'escalier de mon être profond.

Pendant que je me concentre afin de faire le vide en moi, je demande à mon inconscient de me faire réaliser comment j'ai évoluer depuis ma naissance.

J'inspire lentement et profondément et j'expire lentement tout mon air.

Je demande à ma petite voix de me dévoiler la prédominance de communication de mon corps, soit visuels, kinesthésique ou auditifs.

J'inspire lentement et profondément et j'expire lentement tout mon air.

J'écoute les indices qui s'installent en moi.

Je respire et j'expire 3 fois.

Quelles sont mes réalisations dont je suis le plus fières?

Je respire et j'expire 3 fois.

Quelles sont les valeurs et les croyances qui déterminent mon être?

Je respire et j'expire 3 fois.

Quelles sont les valeurs, les forces, les projets que j'admire chez les autres?

Prends ton temps! Je respire et j'expire .

Le plus merveilleux avec le cerveau, c'est que lorsque tu lui demandes de faire une recherche en toi, il débute immédiatement. C'est plus facile pour lui de te répondre lorsque tu es calme. Les révélations peuvent arriver en rêves, en idées de génie, en regardant un film, en écoutant une chanson, lors de discussions etc. C'est pour ça que tu dois apprendre à écouter ta petite voix,tes inconforts physiques, tes d'humeurs, etc.

Tu peux déposer en toi ce que tu as appris aujourd’hui. Le chemin es débuté pour que tu accèdes à ton être plus facilement. Tu n'as qu'à prendre de bonnes respirations, faire le vide dans ton esprit et demander à ton cerveau des réponses à propos d'un problème ou d'une préoccupations.

À ton rythme, tu ouvres les yeux et ramènes ton expérience au conscient.

Guylaine Hervieux

samedi 19 octobre 2013

Elle choisit la voie du bonheur et la partage dans un livre

Guylaine Hervieux désire plus que tout aider les gens avec son nouveau livre

Lire la suite

Article du journal local, le Mirabel

Bonjour.
Comme vous le savez, tous mes livres sont disponibles dans les librairies et je verse encore les profits aux organismes communautaires.

Je vous invite à aller voir un bel article pour le lancement de mon dernier livre, CHOISIR DE GUÉRIR SA VIE. http://www.lechodunord.ca/2013/10/18/elle-choisit-la-voie-du-bonheur-et-la-partage-dans-un-livre

LE BONHEUR EST EN CHACUN DE VOUS

Guylzen

mercredi 28 août 2013

Salon du livre indépendant au Centre Pierre Charbonneau de Montréal,les 7 et 8 sept 2013

Bonjour,


Je vous invite à venir me rencontrer, de même que 50 Éditeurs et 200 Auteurs. C'est une occasion de découvrir de nouveaux talents.

N'hésitez pas à venir me rencontrer et voir l'ensemble de mes oeuvres.
C'est à Montréal, dans le quadrilatère olympique, soit au 3000 Viau.
Je serai au kiosque 5, Les Éditions Guylzen.

Je vous attends!

Guylaine Hervieux

mardi 30 juillet 2013

Problème avec le courriel

Cher lecteur.

Je viens d'apprendre que mon courriel était défectueux depuis un certain temps. Si vous m'avez écrit et que je ne vous ai pas répondu, je m'en excuse.

Vous pouvez essayer à nouveau ou m'appeler

Je suis sincèrement désolé pour cet incovénient.

Il sera réparé bientôt

Guylaine Hervieux

jeudi 7 mars 2013

Choisir de guérir sa vie

Bonjour

C'est avec un immense plaisir que je vous informe que tous mes livres sont maintenant disponibles dans toutes les librairies du Québec. Ils sont distribués par Benjamin Press.

Gâtez-vous! Ils ont tous été refaits en version librairies.
Choisir de guérir sa vie, mon dernier livre, est comme une mode d'emploi pour ressentir le bonheur, découvrir les obstacles et les moyens à notre dispositions afin d'améloiorer sa vie
Bonne lecture !

mardi 25 décembre 2012

MON CADEAU DE NOEL 2012

Depuis quelques années, je suis plus « zen » concernant les fêtes commerciales. Je m’oblige moins à décorer, contrairement à mes habitudes, surtout lorsque je me sens épuisée.

Maintenant, je m’offre du temps de qualité avec moi-même. J’adore les spéciaux et si mon corps m’envoie trop de signaux, je priorise me dorloter, me reposer, choisir de réaliser mon besoin du moment. Même les repas entre amis ou en famille, j’essaie de ne pas laisser l’inutile de détourner du plaisir.

Je te souhaite toi aussi de te choisir, de trouver tes valeurs, de prendre le temps d’en évaluer la signification. Ton bonheur est une énergie qui vibre en toi. Prends le temps de la reconnaître et d’ajuster tes lunettes d’exigences et de performances.

Je te souhaite de découvrir le trésor qui est en toi, de te rapprocher de ceux qui sont significatifs pour toi, de prendre le temps de les écouter, de vous remémorer des souvenirs et pourquoi pas quelques éclats de rire!

Je te souhaite un Noël rempli d’amour et une année 2013 ou tu pourras atteindre des objectifs réalistes.

Je t’envoie mon plus beau sourire et t’enveloppe de mon amour. Tu es une personne précieuse pour moi et je t’aime.

Joyeux Noël et Bonne année.

dimanche 4 novembre 2012

COURAGE, TU AS TOUTES LES FORCES

Ton corps est devenu en rébellion Te procurant de l’instabilité. Tu expérimentes des solutions Qui entraînent de l’insécurité.

Ton cœur, lui, éprouve plusieurs serrements. Il est sous l’emprise de montagnes russes. Il désire se libérer des tourments Et mordre dans la vie un peu plus.

Je te dis : courage, tu as toutes les forces. Ton esprit est agile et déterminé. Je te dis : courage, ouvre toutes les portes. Observe comment ton corps va raisonner.

Malgré l’épreuve, tu peux encore rêver Et aider ton énergie à mieux circuler. Malgré la tristesse, tu peux discuter. Tout ton amour, tu peux le démontrer

Tes mains peuvent être reconnaissantes De toute l’affection qui t’est destinée. Dans tes yeux, une lueur éclairante Te procure le courage de lutter.

 Guylaine Hervieux, www.guylzen.com

mercredi 11 janvier 2012

JE CHOISIS LE BONHEUR DE VIVRE

Lorsque les nuages survolent mon espace vital,

Je choisis le bonheur de vivre.

Lorsque la vie m’envoie une épreuve difficile,

Je choisis la joie de vivre.

Lorsque je perds tous mes repères,

Je choisis de nouvelles opportunités.

Lorsque mes insécurités m’ébranlent,

Je choisis de mordre dans la vie.

Lorsque la maladie éprouve mes défenses,

Je choisis de me battre pour vivre.

Lorsque j’aurai rendu mon dernier souffle,

J’aurai la satisfaction d’avoir vécue.

A la mémoire de tous ceux qui ont perdus le combat contre le cancer ou autres maladies

Guylaine Hervieux, Les éditions Guylzen, www.guylzen.com

mardi 30 août 2011

DES ANGES DESCENDUS DU CIEL

Deouis quelques années, j'ai accompagné des personnes proches dans divers hôpitaux
Malgré toutes les attrocité que nous pouvons voir à la télévision, moi j'ai surtout vu des gens de coeur et de dévouement
Je suis persuadée que la grande majorité de tous les employers d'un hôpital, peu importe la fonction, donne le maximum de ses capacités
D'être témoin de temps de générosité,d'amour et de patience de leur part, m'a inspiré un poème.

DES ANGES DESCENDUS DU CIEL

Le personnel d’un hôpital

Sont des anges descendus du ciel.

Je les mets sur un piédestal

Et je leur dois une «fière chandelle ».


Ils soignent, réconfortent, accompagnent.

Leur cœur et leur âme sont très purs.

Ils s’investissent et «plongent dans la vague»,

Se dévouant sans demi-mesure.


Leurs mots sont une symphonie

Qui apaisent les esprits tourmentés.

L’on croirait que leurs mains sont bénies,

Car elles transmettent une belle énergie.


Vous n’êtes pas assez remerciés,

Vous, les joyaux de l’humanité.

Des anges descendus du ciel,

Pour prodiguer des soins exceptionnels.


Guylaine Hervieux

www.guylzen.com

SURVIVRE À LA PERTE D'UN ÊTRE CHER

La vie nous envoie constamment des épreuves.
Surmonter l'injustice, les séparations, la maladie, la mort est très pénible pour beaucoup d'entre nous.
Depuis environ 7 ans, je vois des personnes qui m'étaient précieuses,mourir. Le cancer est responsable dans bien des cas.
Parfois, nous pouvons être tenter d'expliquer la maladie par le mode de vie, le moral, la joie de vivre.

Maleureusement, malgré la médecine et les recherches, la maladie frappe encore.
Peu importe la diversité des émotions auxquelles nous sommes confrontés, le réconfort, savoir que l'on peu compter sur des gens de coeur,
pouvoir en parler à quelqu'un qui vient de surmonter cette épreuve, la famille et les amis, bref, avec le temps, la douleur diminue et laisse place aux souvenirs agréable.
Depuis quelques mois, suites à différentes épreuves qui m'ont marquées, j'ai écrits énormément de poèmes de reflexions et de motivation. Je vous en partage quelques-uns.

LA PERTE D’UN ÊTRE CHER

Survivre à la perte d’un être cher

Peut te demander bien du courage.

Au début, il te faudra bien des prières

Pour en atténuer, en toi, les ravages.

L’ampleur du chagrin est parfois sous-estimée

Et dépend, entre autre, du degré d’attachement.

Il est tout à fait normal d’avoir envie de pleurer

Et même d’en vouloir au firmament.

L’important est de garder les bons souvenirs

Gravés à tout jamais dans ton esprit

Et de te rappeler les moments de plaisir

Les jours où les nuages seront trop gris.

Souviens-toi que si tu es bouleversé,

C’est que tu as beaucoup aimé.

Il y a un ange de plus qui veille sur toi

Et qui tentera de guider tes pas.

Guylaine Hervieux www.guylzen.com

 

propulsé par DotClear